top of page

Charte d'engagement des candidates et candidats aux élections européennes - Juin 2024

Candidates et candidats de toutes les formations,
portez la cause de l'Ukraine au Parlement européen

Portez la cause ukrainiennes aux Européennes_pourlukraine.com.png

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidate ou candidat aux élections européennes du 9 juin 2024. C’est pourquoi nous nous adressons à vous au sujet de l’agression menée par la Russie contre l’Ukraine. Les multiples crimes de guerre et contre l’humanité qu’elle y commet depuis plus de deux ans nous bouleversent, comme beaucoup de nos compatriotes.

Il s'agit de la plus brutale agression qu’ait connue le sol européen depuis 1945, mais le peuple ukrainien, ses institutions démocratiques, avec ses élus locaux ou nationaux et son Président, ont tenu bon. Ils incarnent nos valeurs de liberté, au prix de dizaines de milliers de morts, hélas. L’objectif avoué du Kremlin, qui ose parler de ʺdénazifier ʺ l’Ukraine, est d’abolir ce pays en tant qu’État et de le ʺrussifierʺ par tous les moyens. En témoignent, dans les territoires illégalement annexés, les meurtres, les tortures et les violences sexuelles commis par l’armée russe, la capture et la déportation massives – que la Russie revendique ouvertement – de centaines de milliers de civils ukrainiens, dont de très nombreux enfants, l'attribution forcée de passeports russes, la destruction des manuels d’Histoire dans les écoles …

 

Une part cruciale de l’avenir de l’Ukraine se joue à l’échelle du continent européen, qui est le sien. Sa défaite serait celle de nos valeurs démocratiques et sociales et un feu vert à d’autres agressions de la Russie et de ses alliés contre nos pays. Il y va de la sécurité, de l’avenir économique, social, écologique et culturel de nos nations. C’est donc un enjeu majeur des élections européennes de juin 2024.

 

C’est pourquoi, avec l’association “ Pour l’Ukraine, pour leur liberté et la nôtre ! ”, nous vous demandons de soutenir et de défendre au Parlement européen, si vous y siégez, les 14 requêtes suivantes valant Charte d’engagement aux côtés de l’Ukraine dans une Europe solidaire.

L’association à l’initiative de ces appels mène son action de façon résolument transpartisane. Elle a d’ores et déjà reçu le soutien de candidats affiliés ou apparentés à des formations diverses.

 

Dans l’attente de votre réponse, que vous pourrez adresser aussi à appelpourlukraine@gmail.com, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de notre considération la plus distinguée.

 

1 - Soutenir le processus d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne​

2 -  Restaurer et défendre les frontières internationalement reconnues de l’Ukraine et s’opposer aux pressions visant à lui faire céder des territoires à la Russie.

3 - Poursuivre et accentuer le soutien humanitaire, matériel et militaire de l’Union européenne au gouvernement ukrainien.

4 - Mobiliser l’appareil industriel européen pour livrer à l’Ukraine les armements qui lui permettront de restaurer son intégrité territoriale, particulièrement de protéger ses infrastructures et son espace aérien, et de préparer et mener une offensive victorieuse et décisive contre l’armée russe. Pour ce faire, demander à chaque pays de l’Union de porter à 0,25% de son PIB sa contribution annuelle à l’aide militaire pour l’Ukraine.

5 - Exiger le retour de chacun des enfants ukrainiens capturés et déportés en Russie, ainsi que l’arrêt immédiat de toutes les pratiques de russification : changements d’identité, adoptions illégales, endoctrinement, préparation militaire ; exiger le retour de tous les civils déportés.

6 - Soutenir la traduction en justice de tous les auteurs de crimes commis par les forces russes en Ukraine, particulièrement les meurtres, les tortures, les violences sexuelles, et les déportations d’enfants.

7 - S’assurer de la mise en œuvre des sanctions, réprimer leur contournement et les renforcer en suspendant les investissements et activités commerciales des entreprises européennes en Russie, et spécialement celles qui concourent à ses opérations militaires ou policières.

8 - Mettre en place un organisme européen de contrôle de l’exportation à des pays tiers des technologies duales pouvant servir à la Russie contre l’Ukraine, et recenser ces exportations.

9 - Au titre des réparations de guerre et conformément au Droit international coutumier, soutenir la confiscation des avoirs publics russes gelés dans les États membres de l’Union européenne, au bénéfice de l’Ukraine, et faire adopter toutes réglementations concourant à cette fin.

10 - Obtenir du Conseil européen et de la Commission européenne la reconnaissance du caractère illégitime de Vladimir Poutine en tant que Président de la Fédération de Russie, conformément à la Résolution adoptée par le Parlement européen le 25 avril 2024.

11 - Mettre en œuvre toutes les propositions de la Résolution sur les ingérences étrangères adoptée par le Parlement européen le 1er juin 2023, en particulier les mesures de lutte contre la désinformation et les cyberattaques, et faire cesser sans délai la diffusion par voie satellitaire ou sur internet de services de propagande russes par des entreprises de l’Union européenne.

12 - Intervenir en vue d’obtenir la libération de Vladimir Kara-Mourza, Ilya Iachine, Oleg Orlov, Maria Ponomarenko, Alexei Gorinov, Alexandra Skotchilenko et de toutes les personnes emprisonnées à cause de leur opposition politique en Russie et en Biélorussie.

13 - Prendre des mesures de soutien aux journalistes russes et biélorusses en exil et aider les projets visant à briser la censure, notamment le bouquet de chaînes Svoboda, en faveur de la liberté en Russie, soutenu par Reporters sans Frontières.

14 - S’opposer à toutes les actions de déstabilisation menées par la Russie, particulièrement en Géorgie, en Moldavie, en Serbie, en Bosnie-Herzégovine et dans les pays baltes.

bottom of page