top of page

Les immortels de la démocratie

Tous les ans, le 9 mai, les Russes célèbrent la « victoire de la Grande Guerre patriotique »​, c'est-à-dire la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le régiment immortel  (en russe : Бессмертный полк, Bessmertny polk) est un événement social en Russie et dans d'autres pays pour célébrer le Jour de la Victoire. Ses participants se rassemblent pour une marche commémorative, portant les photos des membres de leur famille qui ont combattu pendant la Grande Guerre patriotique

Depuis son arrivée au pouvoir, Vladimir Poutine en a fait un rendez-vous privilégié pour exalter le patriotisme russe et un outil de propagande pour renforcer son régime totalitaire. Cette année elle aura lieu... En ligne ( par peur d’actions hostiles et de la mise en avant de tous les soldats morts en Ukraine)


Le 9 mai c’est en parallèle la journée de l’Europe

Elle commémore la déclaration de Robert Schuman marquant le début de la construction communautaire, union de peuples s’étant fait la guerre dans la construction d’un idéal démocratique 

 

Une même date / deux visions du monde 


TOUS LES 9 MAI, INONDONS LES RÉSEAUX SOCIAUX DES PORTRAITS DES IMMORTELS DE LA DÉMOCRATIE.

 

LES OBJECTIFS: 

- Choisir cette date symbolique pour mettre en lumière la logique totalitaire et anti démocratique du régime poutinien ou biélorusse , danger pour l’Ukraine mais également danger pour la démocratie en Europe

- Faire le parallèle entre les répressions de la période soviétique et poutinienne ( ou de ses affidés)
- Mettre en avant les démocrates russes, biélorusses et soviétiques ( en y incluant des dissidents ukrainiens )

- Montrer que la lutte de la démocratie ne s’éteindra jamais 

 

Immortels de la démocratie Sakharov Nemtsov.jpg

Andrei Sakharov (1921-1989)

Physicien russe, militant pour les droits de l'homme  et les libertés civiles. Prix Nobel de la paix en 1975. Exilé 6 ans à Nijni-Novgorod de 1980 à 1986, mène 2 grèves de la faim. Fondateur de l’association Memorial.

 

Boris Nemtsov (1959-2015)

Physicien russe puis homme d’État, Vice-premier ministre de 1997 à 1998. Opposant à Poutine, il dénonce la corruption des J.O. de Sotchi. Assassiné à Moscou le 27 février 2015, alors qu’il préparait une manifestation contre l'intervention russe dans le Donbass en 2014

Immortels de la démocratie Piouchtch Butkiewicz.jpg

Léonid Pliouchtch (1939-2015)

Mathématicien ukrainien, dissident soviétique et membre du Groupe d’initiative pour la défense des droits de l’Homme en URSS. Interné en hôpital psychiatrique de 1972 à 1976, année où il est expulsé vers la France.

 

Maksym Butkiewicz (né en 1977)

Journaliste ukrainien, militant de l’Euro-Maïdan en 2014. Défenseur des droits de l’homme et des libertés civiles, engagé pour la défense de son pays. Fait prisonnier en juin 2022, envoyé à Moscou et condamné en juillet à 13 ans de camp pour “violation des droits de l’homme”.                 

                

Immortels de la démocratie Chalamov Bialiatski.jpg

Varlam Chalamov (1907-1982)

Journaliste et écrivain russe. Opposant à Staline, plusieurs fois condamné en 1929, puis 1937 et 1951, il est déporté au Goulag dans la région de la Kolyma en Sibérie du nord. Il est l’auteur des Récits de la Kolyma, publié en samizdat.

 

Ales Bialiatski (né en 1962)

Professeur de littérature biélorusse. Militant des droits humains, fondateur de l’ONG Viasna (Printemps). Arrêté et emprisonné en 2021, Prix Nobel de la paix en 2022, condamné en mars 2023 à 10 ans de prison

Immortelles de la démocratie Bogoraz & Ponomarenko.jpg

Larissa Bogaraz (1929-2004)

Linguiste, née à Kharkiv en Ukraine. Dissidente soviétique, elle fait partie des 7 dissidents qui protestent contre l’invasion de la Tchécoslovaquie, sur la place Rouge le 25 aout 1968 en déployant une banderole "Pour leur liberté et la nôtre”. Condamnée à 4 ans d’exil en Sibérie. Elle lance en 1986 une campagne pour la libération de tous les prisonniers politiques.

 

Maria Ponomarenko (née en 1979)

Journaliste russe. Militante de l’opposition, patriote, pacifiste,condamnée à  à six ans d’emprisonnement dans une colonie pénitentiaire pour avoir évoqué le 16 mars 2022 sur les réseaux sociaux, le bombardement par l’aviation russe du théâtre de Marioupol, pourtant signalé comme refuge pour les enfants.

Immortels de la démocratie Kara Mourza Siniavski

Andreï Siniavski (1925-1997)

Écrivain, jugé avec Iouli Daniel en 1966 et condamnés à six ans de Goulag, pour avoir publié en Occident leurs romans, Messieurs, la Cour et Ici Moscou. Le procès Siniavski-Daniel marque la fin du dégel initié par Kroutchev et la montée de la répression sous Brejnev, ainsi que l’essor de la dissidence. Siniavski émigre en France en 1973.

 

Vladimir Kara-Mourza (né en 1981)

Journaliste et cinéaste russe. Opposant à Poutine depuis 2000, conseiller de Boris Nemtsov, puis en 2014, coordinateur de la fondation Russie Ouverte. Victime d’un empoisonnement par le FSB en 2015, puis en 2017. Opposant à l’invasion de l’Ukraine, condamné à 25 ans de colonie pénitentiaire en avril 2023.

Immortelles de la démocratie Bonner Politkovskaia.jpg

Elena Bonner (1923-2011)

Pédiatre, fondatrice en 1976 du Groupe de défense des Droits de l’Homme, Helsinki-Moscou. Exilée 6 ans à Nijni-Novgorod avec son mari Andrei Sakharov. Première signataire en 2010 de la pétition “Poutine doit partir”

 

Anna Politkovskaya (1958-2006)

Journaliste russe à Novaya Gazeta, dénonce les crimes de la guerre en Tchétchénie en 1999, puis ceux de l’administration de Kadyrov qui la menace de mort. Arrêtée et battue en 2001, empoisonnée  en 2004, assassinée le 7 octobre 2006 dans son immeuble à Moscou.

Immortels de la démocratie Roginski Navalny.jpg

Arseny Roginsky (1946-2017)

Historien et dissident soviétique éditeur des samizdat, notamment de la « Chronique des événements courants ». Condamné à 4 ans de colonie pénitentiaire en 1981, co-fondateur de l’organisation Memorial.

 

Alexeï Navalny (1976-2024)

Avocat russe et activiste anti-corruption. Candidat à l’élection présidentielle en 2018, agressé et brûlé à l'œil droit puis empoisonné au Novichok en août 2020, il réalise en 2021 le documentaire Un palais pour Poutine : L'Histoire du plus gros pot-de-vin. Plusieurs fois condamné à des peines d'emprisonnement jusqu’en 2032, il fut mis en isolement absolu avant d'être assassiné pour raisons politiques en février 2024.

Immortels de la démocratie Fainberg Iachine.jpg

Victor Fainberg (1931-2023)

Linguiste, né à Kharkiv en Ukraine. Condamné à 1 an de prison en 1957 pour s’être battu avec un policier antisémite, il est un des 7 dissidents qui protestent contre l’invasion de la Tchécoslovaquie, sur la place Rouge le 25 aout 1968 en déployant une banderole “ Pour leur liberté et la nôtre”. Ses dents brisées par le KGB, il n’est pas jugé et envoyé 4 ans en hôpital psychiatrique. Il émigre en Israël puis en France.

 

Ilia Iachine (né en 1983) 

Homme politique russe, co-fondateur du mouvement Solidarnost en 2008, organisateur des mouvements de protestation de 2011 à 2013. Opposant à l’invasion de l’Ukraine, arrêté en juin 2022 et condamné à 8 ans et demi de prison.

Immortelles de la démocratie Velinkanova Skochilenko.jpg

Tatiana Velikanova (1932-2002)

Mathématicienne et dissidente soviétique, cofondatrice en 1969 du Groupe d’initiative pour la défense des droits de l’Homme en URSS. Contributrice dès 1970 du samizdat, la Chronique des Événements Courants. Arrêtée en 1979, elle est condamnée en 1980 à 4 ans de camp, suivis de 5 ans d’exil au Kazakhstan. Elle sera la dernière dissidente emprisonnée en URSS à sa libération en 1987.

 

Alexandra Skochilenko (née en 1990)

Artiste et musicienne. Elle remplace les étiquettes de prix des supermarchés par des slogans anti-guerre. En détention provisoire, elle risque 10 ans de colonie pénitentiaire.

bottom of page