top of page
Vladimir_V._Kara-Murza_(2017).jpg

Vladimir Kara-Mourza

Soutien à la nomination pour le prix Nobel de la paix 2023

Vladimir Kara-Mourza, l'un des dissidents russes les plus en vue, figure parmi les derniers à ne pas s'être exilé et à lutter de l'intérieur.

Il a été condamné en avril 2023 à 25 ans de "colonie à régime strict".

Nous soutenons sa candidature à la nomination du prix Nobel de la paix 2023.

Immense inquiétude après la disparition forcée de Vladimir Kara-Mourza, quelques heures avant l’anniversaire de ses 42 ans, le 7 septembre 2023.

Condamné aux termes d’un procès similaire aux mascarades staliniennes à 25 années de colonie pénitentiaire en Sibérie pour son opposition à la guerre d’agression contre l’Ukraine, le régime de Vladimir Poutine s’acharne aussi  sur Vladimir Kara-Mourza, défenseur inlassable de la démocratie, et des droits humains, déjà victime de deux tentatives d’empoisonnements.  Il a été vu pour la dernière fois dans un centre de détention provisoire de Moscou et est probablement transféré dans une colonie pénitentiaire isolée de Sibérie. Le transfert lui-même est périlleux et peut prendre des mois, au cours desquels de nombreux prisonniers sont définitivement "perdus". En outre, les colonies pénitentiaires brutales de Russie sont connues pour leurs conditions de torture.  
À l’heure où sa vie est en jeu, Il faut secourir Vladimir Kara-Mourza, c’est pourquoi nous, universitaires, élus et représentants de la société civile au vu de ses combats passés et  de l’iniquité de sa situation présente nous souhaitons sa nomination au Prix Nobel de la paix 2023"

Il faut attribuer le Prix Nobel de la Paix 2023 à Vladimir Kara-Mourza
Appel des universitaires, intellectuels, écrivains, artistes et responsables d’associations de la société civile en faveur de l’attribution du Prix Nobel de la Paix 2023 à l’opposant russe Vladimir Kara-Murza
 

Historien de formation, Vladimir Kara-Murza est un journaliste indépendant et un militant politique, devenu un symbole du combat contre la corruption et la répression en Russie.

Son engagement en faveur des libertés civiles remonte à plus de deux décennies. Proche de Boris Nemtsov, principal opposant au régime de Vladimir Poutine assassiné à Moscou le 27 février 2015, il a lui-même fait l’objet de deux tentatives d’empoisonnement en 2015 et 2017 dont Vladimir Kara-Murza a été arrêté le 11 avril 2022 à Moscou et condamné le 17 avril 2023 à 25 ans de détention en colonie pénitentiaire pour « haute trahison », notamment pour ses prises de position contre l’invasion de l’Ukraine et la guerre d’agression qu’y mène la Fédération de Russie. Détenu comme prisonnier politique, il risque aujourd'hui de passer le restant de sa vie en captivité.

En dépit des lourdes menaces pesant sur lui depuis plusieurs années, Vladimir Kara- Murza avait choisi de rester en Russie pour mener ses combats contre le régime tout en continuant de témoigner très régulièrement auprès des instances internationales en charge des droits de l’Homme.

Salué internationalement pour son courage politique, Vladimir Kara-Murza s’est vu l’an passé décerner le Prix Vaclav Havel des droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, ce qui lui a permis de créer la « Fondation du 30 octobre », qui vise à venir en aide financièrement aux familles des prisonniers politiques russes et à instituer une journée internationale en faveur des prisonniers politiques dans le monde, sans distinction d’appartenance ethnique ou religieuse.

Vladimir Kara-Murza est déjà très diminué par plus d’un an de détention. Il souffre d’une affection grave qui, au regard du droit russe actuel, devrait exclure son enfermement en centre pénitentiaire, et il fait aujourd’hui en détention l’objet d’un acharnement arbitraire des autorités russes qui met sa vie en danger.

Pour toutes ces raisons, nous appuyons avec vigueur la candidature de Vladimir Kara-Murza au Prix Nobel de la paix 2023, déposée le 24 janvier dernier par la députée norvégienne, Ingjerd Schou.

bottom of page