top of page

Sportifs transformés en propagandistes

2

Imbrication totale  entre sport et régime de la part de la Fédération de Russie

 1

Non-respect flagrant et répété de la charte olympique

3

#JOsansPoutine

Pourquoi exclure la quasi-totalité des sportifs russes des JO de Paris

Alors que la guerre a un impact brutal sur les athlètes ukrainiens, refuser la participation de la sportokratura russe aux JO 2024 est le seul moyen d’éviter leur politisation par Vladimir Poutine !

La décision d’exclure Russes et Biélorusses de #Paris2024 serait lourde de conséquences géopolitiques, et l’on peut comprendre les réticences du CIO et de toute personne sincèrement attachée aux valeurs humanistes du sport.
     
Pourtant, la très grande majorité de ces sportifs ne sont pas des concurrents comme les autres.
    
C'est ce que montre, après enquête poussée, notre argumentaire. Les faits qu'il rapporte parlent d'eux-mêmes.
    
Vous pouvez aussi trouver ici les positions officielles actuelles du CIO, des fédérations sportives et de l'Ukraine, ainsi que la nôtre, qui est claire : pas de Russes et Biélorusses aux JO 2024, sauf rares prises de position contre la guerre et/ou contre le régime. 

Nous vous invitons donc à signer et surtout diffuser le plus largement possible notre pétition #JOsansPoutine ! (disponible en plusieurs langues) ainsi que le récapitulatif des positions officielles du CIO, des fédérations internationales et de l'Ukraine.

Récapitulatif des positions officielles

La Russie tue l'esprit olympique

NON

à l'armée des athlètes de Poutine

aux JO de Paris

L'investigation que nous avons menée et qui a été reprise par le Monde et d'autres médias démontre que plus de 80% des médaillés russes des jeux de Tokyo soutiennent la guerre d'agression de leur pays envers l'Ukraine

Les sportifs ukrainiens, eux, voient leurs installations sportives partir en fumée, leur entraînement gravement perturbé, leur vie menacée quasi-quotidiennement par des bombardements ou des mines, avec de  nombreux athlètes de haut niveau qui meurent au front.

De Staline à Poutine, des athlètes médaillés aux mafieux, notre argumentaire démontre démontre le rôle majeur du sport dans l’édification et la propagande du régime poutinien, et explique pourquoi la participation de la des athlètes russes (à de très rares exceptions près) aux JO 2024 piétinerait les valeurs olympiques, désavantagerait les athlètes ukrainiens et renforcerait la politique dans le sport.

 

Nous présentons notamment un tableau des médaillés russes des Jeux de Tokyo 2021 qui soutiennent l'invasion russe en Ukraine.

Éditos JO

La Parade des athlètes russes aux J.O. de Londres

La participation des athlètes russes sous bannière neutre est un leurre

11 octobre 2023

Les jeux russes : viols, meurtres, tortures, kidnapping et terrorisme

Le Comité International Olympique va-t-il se déshonorer ?                      

15 février 2023

Interview JO

Le pourquoi du comment en 5 minutes avec André Klarsfeld, sur Sud Radio, entre 16' et 21'.

Pour que les Jeux de Paris 2024 restent la fête du sport et de la Liberté, avec la participation des athlètes ukrainiens.

Pour que les Jeux de Paris 2024 ne deviennent pas les Jeux de la honte, ne permettons pas à Poutine d’en faire un tremplin de sa propagande guerrière !

Nikita Nagorny, gymnaste triple médaillé aux J.O. de Tokyo 2021,
et chef d'état-major de l'organisation de jeunesse militaro-patriotique Iounarmia.

Des médaillés olympiques russes affichent le signe Z
et sont récompensés par le ministre de la défense en personne.

Célébration de l'annexion de la Crimée, 2022

Célébration de l'annexion de la Crimée, 2022

Des médaillés olympiques russes célèbrent l'annexion de la Crimée devant plus de 80 000 personnes au Stade Luzhinski de Moscou, en mars 2022.

Des médaillés olympiques russes arborent ostensiblement le signe Z

Des médaillés olympiques russes arborent ostensiblement le signe Z

Ce symbole de l'agression russe en Ukraine, le "Z" fut porté à côté des anneaux olympiques au stade Luzhinski de Moscou en mars 2022

Remise de médailles militaires par Choigou

Remise de médailles militaires par Choigou

Pour de nombreux athlètes russes, la médaille olympique s'est doublée d'une médaille militaire, remise par le Ministre de la Défense en personne ! Il est à noter que le CSKA est le Club sportif central de l’armée. Pour la petite histoire, le Dynamo, quant à lui, fut créé par Felix Dzerjinski, le fondateur de la Tchéka (1er ancêtre du FSB).

Tatiana Kudashova et le Ministre de la défense Sergueï Shoigou

Tatiana Kudashova et le Ministre de la défense Sergueï Shoigou

Tatiana Kudashova est une taekwondoïste russe, vice-championne du monde des poids coq en 2019. Tatiana Kudashova, une médaillée olympique et une championne du monde "neutre"?

bottom of page