top of page

Conjurer la menace d’un incident nucléaire à la Centrale de Zaporijia :

Dernière mise à jour : 25 sept. 2023

Appel aux Présidents et aux Chefs de gouvernement des pays membres de l’OTAN



La Russie aurait placé des explosifs dans la centrale de Zaporijia et menace d'un incident nucléaire. Les chefs de gouvernements doivent tracer une ligne rouge pour empêcher la catastrophe nucléaire, et mettre en place toute initiative nécessaire en cas d'explosion

Selon de nombreuses informations concordantes, la centrale nucléaire de Zaporijia (Enerhodar) serait truffée de mines et d’explosifs. Plus précisément, aux dires des services ukrainiens de renseignement, l’armée russe aurait placé des explosifs dans quatre des six unités que compte la centrale.


Par ailleurs, le monde vient d’être témoin des pertes en vies humaines, y compris parmi les soldats russes, de très importantes destructions d’infrastructures et d’un vaste écosystème suite au dynamitage du barrage de Kakhovka par les forces d’occupation russes.


L’explosion de ce barrage n’est qu’un énième épisode dans la stratégie des autorités politiques et militaires de la Fédération de Russie visant à terroriser les populations et à détruire systématiquement les infrastructures civiles de l’Ukraine.


Face à cette absence de toute considération pour la vie humaine de la part de Moscou, les pays de l’OTAN se doivent d’anticiper la possibilité que les autorités de la Fédération de Russie intègrent dans leur stratégie militaire en Ukraine un accident nucléaire dans la centrale de Zaporijia.


Comme l’ont souligné les sénateurs américains Richard Blumenthal et Lindsey Graham une explosion dans le complexe nucléaire de Zaporijia ou un incident nucléaire majeur suite à une interruption du système de refroidissement entrainerait une catastrophe majeure pour l’Ukraine et pour les États de la région, y compris donc pour nombre d’États membres de l’OTAN.


Afin de conjurer pareille menace, la Fédération de Russie devrait être invitée à :

- retirer immédiatement tous ses soldats présents sur le site de la centrale de Zaporijia ;

- faire procéder par les militaires russes sous la supervision d’experts de l’ONU à la neutralisation de tout matériel explosif et tout autre armement se trouvant sur le site de la centrale ;

- garantir un accès libre et permanent à la centrale aux membres de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (IAEA).


En l’absence d’une réponse positive et rapide des autorités russes, nous demandons à l’OTAN de prendre toutes les initiatives nécessaires, y compris militaires, pour faire comprendre aux autorités russes qu'il s'agit d'une ligne rouge pour l'Alliance atlantique.



SIGNATAIRES :


1. Cengiz Aktar, professeur de sciences politiques à l'université d'Athènes


2. Vera Ammer, Memorial Deutschland, membre du conseil d'administration du Mémorial international (2010-2023), Allemagne


3. Katarina Ammitzbøll, ancienne membre du Parlement, Danemark


4. Michèle Amzallag, professeur, Université de la Sorbonne, France


5. Guillaume Ancel, lieutenant-colonel (ret.), écrivain, essayiste, France


6. Antoine Arjakovsky, directeur de recherche, Collège des Bernardins, membre du conseil d'administration de la Plateforme européenne Mémoire et Conscience, France


7. Olga Artyushkina, maître de conférences en grammaire et linguistique russes, Université Jean Moulin Lyon 3, France


8. Anders Åslund, économiste et ancien membre du Conseil atlantique, Suède


9. Nicolas Auzanneau, traducteur, France/Belgique


10. Gérard Bensussan, philosophe, professeur émérite à l'Université de Strasbourg, France


11. Olga Bertelsen, professeur associé de sécurité globale et de renseignement, Université de Tiffin, USA


12. Annick Bilobran-Karmazyn, présidente de l'ADVULE (Association des descendants des volontaires ukrainiens de la Légion étrangère), France


13. Marie-Aline Bloch, professeur honoraire à l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, France


14. Vassilios Bogiatzis, docteur en histoire, chercheur et enseignant associé, Université de Panteion, Grèce


15. Christian Booß, historien et journaliste, Allemagne


16. Jean-Loup Bourget, professeur émérite d'études cinématographiques, Ecole normale supérieure, France


17. Sara Brajbart-Zajtman, philosophe, ancienne directrice de "Regards", magazine juif progressiste, Belgique


18. Gastone Breccia, historien militaire, chercheur à l'Université de Pavie, Italie


19. Giovanna Brogi Bercoff, professeur émérite, Università degli Studi, Milan, Italie


20. Matthias Büchner, orateur du "Neues Forum", ancien membre du Parlement du Landtag Thüringen, Allemagne


21. Daniela Luigia Caglioti, professeur d'histoire contemporaine, Università di Napoli Federico II, Italie


22. Marco Cappato, ancien membre du Parlement européen, Italie


23. Paulo Casaca, ancien membre du Parlement portugais, ancien membre du Parlement européen, Portugal


24. Arnaud Castaignet, chargé de mission, Open Diplomacy, France


25. Giovanni Catelli, écrivain, poète, correspondant de l'Eastjournal, Italie


26. Dominique Colas, professeur émérite de sciences politiques, Sciences Po, Paris, France


27. Michel Collot, professeur de littérature française à l'Université de Paris III, spécialiste de la poésie française moderne et contemporaine, France


28. Christophe D'Aloisio, chercheur affilié à l'Institut de recherche Religions, spiritualités, cultures, sociétés (RSCS, UCLouvain), directeur de l'Institut de théologie orthodoxe à Bruxelles, Belgique


29. Annie Daubenton, journaliste, essayiste et consultante, spécialiste de l'Europe centrale et orientale (Pologne, Russie, Ukraine), France


30. Julia David, membre associé de l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (CNRS/ENS), France


31. Isabelle de Mecquenem, professeur de philosophie à l'université de Reims, membre du Conseil des sages de la laïcité et des valeurs de la République au ministère de l'Education nationale, France


32. Christian Dietrich, président de l'Association internationale des anciens prisonniers politiques et victimes du communisme, Allemagne


33. Massimiliano Di Pasquale, chercheur associé à la Fondation Gino Germani, Italie


34. Jean Bernard Dupont-Melnyczenko, professeur d'histoire, doyen honoraire du collège des inspecteurs académiques de l'Académie d'Amiens, France


35. Olivier Dupuis, ancien membre du Parlement européen, Belgique


36. Emmanuel Dupuy, président de l'Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE), France


37. Martin Exner, membre du Parlement, République tchèque


38. Penelope Faulkner, vice-présidente de Quê Me : Action pour la démocratie au Vietnam, France


39. Andrej Findor, professeur associé à l'université Comenius de Bratislava, Slovaquie


40. Jean-Louis Fournel, professeur à l'université de Paris 8, France


41. Mridula Ghosh, maître de conférences en relations internationales, Université nationale de Kiev-Académie Mohyla, présidente du conseil d'administration de l'Institut de développement de l'Europe de l'Est, Kiev, Ukraine


42. Sébastien Gobert, journaliste, France/Ukraine


43. Bernard Golse, psychanalyste, psychiatre, professeur à l'université de Paris V-René Descartes, fondateur de l'Institut contemporain de l'enfance, France


44. Marija Golubeva, historienne, ancienne députée, ancienne ministre de l'intérieur, Lettonie


45. Oleksii Goncharenko, membre du Parlement, vice-président de la commission des migrations, des réfugiés et des personnes déplacées de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Ukraine


46. Svetlana Gorshenina, historienne, historienne de l'art, historiographe et spécialiste de l'Asie centrale, directrice de recherche au CNRS Eur'Orbem, Université Paris-Sorbonne, France


47. Iegor Gran, écrivain, France


48. Andrea Graziosi, professeur d'histoire contemporaine, Université de Naples Federico II, Italie


49. Steffen Michael Gresch, acteur et auteur, membre de l'opposition en Allemagne de l'Est dans les années 1980, Allemagne


50. Paul Grod, président du Congrès mondial ukrainien, États-Unis


51. Tomasz Grzegorz Grosse, professeur à l'Université de Varsovie, chef du département des politiques de l'Union européenne à l'Institut d'études européennes, Pologne


52. Florence Hartmann, journaliste et essayiste, ancienne porte-parole du procureur du TPIY (Yougoslavie et Rwanda), France


53. Pavel Havlicek, chercheur auprès de l'Association pour les affaires internationales (AMO), République tchèque


54. Oleksandr Havrylenko, professeur à l'Université nationale V.N. Karazin, Kharkiv, Ukraine


55. Richard Herzinger, chroniqueur, Berlin, Allemagne


56. Gerold Hildebrand, ancien membre de la bibliothèque environnementale d'opposition à Berlin-Est, Allemagne


57. Halyna Hryn, éditrice, Harvard Ukrainian studies, présidente de la Shevchenko Scientific Society aux États-Unis


58. Yaroslav Hrytsak, professeur, Université catholique ukrainienne de Lviv, Ukraine


59. Christian Kaunert, professeur de politique de sécurité internationale, Dublin City University et University of South Wales


60. Oliver Kloss, politologue, ancien membre de la résistance subversive en Allemagne de l'Est, groupe de travail sur les droits de l'homme à Leipzig, Allemagne


61. Adrian Kolano, rédacteur en chef de European Foreign Affairs, Pologne


62. Christiane Körner, traductrice littéraire, Allemagne


63. Oksana Kozlova, maître de conférence en langue et littérature russes, faculté des lettres, de la traduction et de la communication, ULB, Belgique


64. Volodymyr Kravchenko, professeur, département d'histoire, directeur des programmes d'études sur l'Ukraine contemporaine, CIUS, Université d'Alberta, Canada


65. Bertrand Lambolez, professeur de neurosciences Paris Seine, directeur de recherche INSERM, France


66. Gérard Lauton, maître de conférence honoraire en mathématiques appliquées, Université Paris-Est Créteil (UPEC), France


67. Sylvie Lindeperg, professeur à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre émérite de l'Institut Universitaire de France


68. Jonathan Littell, écrivain, Prix Goncourt, France


69. Frédérique Longuet Marx, anthropologue, France


70. Orysia Lutsevych, directrice adjointe, Russie et Eurasie, responsable du Forum Ukraine, Chatham House, Royaume-Uni


71. Jacobo Machover, écrivain cubain exilé en France, ancien maître de conférence à l'université d'Avignon, France


72. Luigi Marinelli, professeur de littérature, département d'études européennes, américaines et interculturelles, université "La Sapienza" de Rome, Italie


73. Marie Martin, maître de conférence en études cinématographiques, Université de Poitiers, France


74. Eric Marty, écrivain et professeur émérite, Université de Paris, membre de l'UITA, France


75. Alain Maskens, médecin, oncologue, fondateur et ancien coordinateur médical de l'Organisation européenne de coopération pour les études de prévention du cancer (ECP), Belgique


76. Marie Matheron, actrice, France


77. Alexandre Melnik, professeur à l'ICN Business School, expert et consultant en géopolitique, France


78. Marc-Emmanuel Mélon, professeur à la faculté de Philosophie et Lettres, Université de Liège, Belgique


79. Aude Merlin, Maître de conférence, Université Libre de Bruxelles, Belgique


80. Yevhenii Monastyrskyi, doctorant, département d'histoire, Université de Harvard, Etats-Unis


81. Alexander Motyl, professeur de sciences politiques, université Rutgers-Newark, Etats-Unis


82. Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue, chercheur à l'EHESS, Centre Edgar Morin, France


83. Boris Najman, professeur associé et chercheur en économie à l'Université Paris Est Créteil, France


84. Laure Neumayer, professeur de sciences politiques, Université de Picardie Jules Verne, France


85. Olevs Nikers, président de la Fondation balte pour la sécurité, Lettonie


86. Elena A. Nikulina, analyste des affaires ukrainiennes/russes, Ukraine/Allemagne


87. James Nixey, directeur du programme Russie et Eurasie à Chatham House, Royaume-Uni


88. Alexis Nuselovici, professeur de littérature générale et comparée à l'Université d'Aix-Marseille, France


89. Lydia Obolensky, professeur de langue et de littérature russes, Belgique


90. Doris Pack, présidente des femmes du PPE, présidente de l'Institut Robert Schuman, ancienne membre du Parlement européen et du Bundestag, Allemagne


91. Carmelo Palma, journaliste, directeur de Strade-on-line, Italie


92. Filipe Papança, professeur à l'Académie militaire (Amadora), Portugal


93. Anne-Marie Pelletier, universitaire, théologienne, Collège des Bernardins, Paris, Prix Ratzinger 2014, France


94. Yohanan Petrovsky-Shtern, professeur à l'Université Northwestern et à l'Institut de recherche ukrainienne de Harvard, États-Unis


95. Serhii Plokhii, professeur d'histoire, université de Harvard, États-Unis


96. Antony Polonsky, professeur émérite d'études sur l'Holocauste à l'université Brandeis, États-Unis


97. Elena Poptodorova, vice-présidente de l'Atlantic Club of Bulgaria, ancienne ambassadrice aux États-Unis, ancienne membre du Parlement bulgare, Bulgarie


98. Bohdan Prots, professeur associé, programme Danube-Carpates et musée d'État d'histoire naturelle, Académie nationale des sciences d'Ukraine, Lviv, Ukraine


99. Eva Quistorp, théologienne, écrivain, ancienne membre du Parlement européen, Berlin, Allemagne


100. Utz Rachowski, écrivain et ancien prisonnier politique en Allemagne de l'Est, Allemagne


101. Pierre Raiman, historien, secrétaire de l'association "Pour l'Ukraine, pour leur liberté et la nôtre !", France


102. Philippe Robert-Demontrond, professeur à l'Université de Rennes 1, France


103. Christian Rocca, directeur éditorial de Linkiesta, Italie


104. François Roelants du Vivier, ancien membre du Parlement européen, ancien sénateur, Belgique


105. Sylvie Rollet, professeur émérite, présidente de l'association "Pour l'Ukraine, pour leur liberté et la nôtre!", France


106. Avita Ronell, professeur universitaire de littérature allemande et comparée, New York University, États-Unis


107. Nanou Rousseau, présidente d'honneur de la Fédération des mères pour la paix, France


108. Malkhaz Saldadze, professeur associé à l'Université d’État d'Ilia, Géorgie


109. Andrei Sannikov, président de la Fondation européenne du Belarus, vice-ministre des affaires étrangères du Belarus (1995-1996), candidat à l'élection présidentielle de 2010, ancien prisonnier de conscience, Belarus


110. Ulrich Schmölcke, chercheur principal au ZBSA, Schleswig, Allemagne


111. Myroslav Shkandrij, professeur émérite de littérature et de langue ukrainiennes, Université du Manitoba, Canada


112. Giovanna Siedina, professeur de littérature russe et ukrainienne, Université de Vérone, Italie


113. Vasile Simileanu, directeur du magazine GeoPolitica, Roumanie


114. Wally Struys, professeur émérite, économiste de la défense, Académie royale militaire, Belgique


115. Malvina Tedgui, psychanalyste, France


116. Patrizia Tosini, professeur associé d'histoire de l'art moderne, Université Roma Tre, Italie


117. Greta Uehling, PhD, professeur, Université du Michigan, Ann Arbor, Michigan, États-Unis


118. Cécile Vaissié, professeur d'études russes et soviétiques à l'Université Rennes 2, responsable du département de russe, France


119. Maïrbek Vatchagaev, historien tchétchène et analyste politique du Caucase du Nord à la Fondation Jamestown, co-éditeur de la revue "Caucasus Survey".


120. Emmanuel Wallon, professeur émérite de sociologie politique, France


121. Charlie Weimers, membre du Parlement européen, Suède


122. Miroslav Žiak, ancien membre du Parlement, Slovaquie


123. Othar Zourabichvili, président de l'Association géorgienne en France


L’appel a été promu par l’Association “Pour l'Ukraine, pour leur liberté et la nôtre !”, http://www.pourlukraine.com/


Photo : Ralf1969, CC BY-SA 3.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0>, via Wikimedia Commons, https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Kernkraftwerk_Saporischschja.JPG

Σχόλια


bottom of page